Darumatcha DIY : rénovation d’une maison abandonnée par un couple franco-japonais

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Darumatcha DIY ? Il s’agit d’un couple franco-japonais qui s’est lancé dans une aventure passionnante : acheter une vieille maison abandonnée et la rénover entièrement ! A travers ce témoignage, cette Française -qui souhaite garder l’anonymat- mariée à son amoureux Japonais, nous en dit plus sur son périple au Japon et sur la rénovation de cette maison.

Bonjour, peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours jusqu’à ton arrivée au Japon ?

Avec plaisir ! Je suis une française de 31 ans, qui est née et a grandi en Seine-et-Marne dans la région parisienne.

J’ai fais différentes études, que ce soit en design, en comptabilité et une double licence de langues dans deux universités en parachute… jusqu’à ce que je me rende compte que je n’étais pas faite pour les études !

J’ai ensuite enchainé plusieurs petits boulots, dans la vente, en tant qu’assistante commerciale, puis technicienne informatique.
Ce dernier poste a été très dur pour moi car j’ai été harcelée quotidiennement par mon manager pendant deux ans et demi.

Après un burn-out, je me suis posée beaucoup de questions sur ce que je voulais faire de ma vie.

J’ai finalement pris la décision radicale de tout quitter : mon travail, mon compagnon de l’époque… Et la maison que nous avions achetée ensemble que j’ai revendu !

J’ai pris un gros sac a dos et je suis partie à l’autre bout du monde ! C’est ainsi que j’ai fais le tour de toute l’Asie du Sud-Est en un an avant d’atterrir au Japon, un pays qui m’avais longtemps intrigué.

Et cela fait trois ans et demi maintenant que j’y vis avec mon mari Japonais…

Comment as-tu rencontré ton mari ?

Nous nous connaissions déjà depuis plusieurs années via un site d’échange linguistique. Il apprenait le français et moi le japonais. A cette époque là, nous n’échangions qu’occasionnellement.
Alors que je parcourais l’Asie, et après avoir atterri sur l’archipel en 2018, je lui avais demandé s’il pouvait m’héberger. A ce moment-là je faisais beaucoup de Couchsurfing (service d’hébergement temporaire gratuit). Il avait accepté et m’avait également proposé d’être mon guide.
Lorsque l’on s’est rencontré, on a tout de suite accroché ! Alors que je ne devais rester que deux nuits, je n’ai jamais voulu repartir…

Je suis restée six mois au japon avec un visa touriste, mais j’ai dû repartir et je suis rapidement revenue en 2019 avec un visa PVT, puis par la suite je me suis mariée avec mon compagnon.

Quel emploi occupez-vous tous les deux actuellement ?

Nous sommes actuellement tous deux sans emploi à cause de la pandémie du Covid-19.
On peut considérer que la rénovation de cette maison est notre « emploi » actuel.
Avant les travaux, j’avais travaillé longuement dans un restaurant gastronomique français puis j’avais enchainé dans une entreprise de conditionnement de dessert japonais.
Mon conjoint, quand à lui, était programmeur dans un grande entreprise depuis plusieurs années.

Que signifie Darumatcha DIY ?

C’est tout simplement la combinaison entre le mot Daruma et Matcha suivie de DIY.
Lors de mon exploration du Japon, je suis tombée sous le charme des Daruma, ces petites figurines japonaises et j’aime beaucoup le concept de colorier un œil en faisant un souhait puis si ce dernier se réalise de colorier le deuxième.
J’ai commencé à les collectionner sachant que chaque région a son style qui lui est propre.
En ce qui concerne le mot Matcha, c’est mon mari qui adore le goût, non pas pour le thé mais plutôt les glaces, le chocolat etc..
Du coup, on s’est dit que c’était une bonne idée de combiner quelque chose que l’on aime tous les deux. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons choisi comme logo un Daruma vert !
Et le DIY rappelle le lien avec la rénovation.

Une figurine Daruma
Logo

Comment vous est venue l’idée d’acheter une maison ancienne abandonnée pour la rénover ?

Depuis un moment déjà, on entendait parler qu’il était possible d’obtenir une maison pour trois fois rien, voir gratuite (sous certaines conditions).
Il y a comme une sorte de mode à acheter une maison et la rénover. Et en regardant des Youtubeurs, cela nous a donné envie de nous lancer.
Puis avec la pandémie du Covid-19, il valait mieux rester chez soi, alors on s’est dit quitte à rester chez nous autant s’occuper avec des travaux… et il y avait de quoi faire !

Dans quelle région est-elle située ?

La maison est située à plusieurs heures de Tokyo. Nous sommes proches de la nature mais sans être trop éloignés de la ville.

Pourquoi avoir acheté cette maison en particulier ?

On a visité de nombreuses maisons et il était difficile d’en trouver une qui respectait tous nos critères, sachant que notre budget était limité.

Les maisons que nous avions visitées pour notre budget étaient soit à moitié détruites ou soit saccagées par les termites.
On voulait aussi faire attention à sa localisation afin que cette dernière ne soit pas sur une zone à risque d’inondation ou glissement de terrain. Et on voulait également qu’il y ait beaucoup de gros travaux… et on n’a pas été déçu avec celle-ci !
Finalement, cette maison qui date des années 1970 remplissait tous nos critères.

Est-ce la première fois que vous faites de la rénovation ?

Oui et non.
Mon conjoint a déjà eu l’occasion de « rafraichir » une maison sans gros travaux. Il a aussi fait beaucoup de création de meubles (table à manger, lit), recyclage de mobilier, fabrication de porte etc.. Il a tout appris sur le tas via des vidéos sur Youtube !

Quand à moi, j’ai quelques expériences de petites rénovations que mon père m’a appris.
On reste cependant tous deux des amateurs, nous ne sommes pas des professionnels mais nous faisons énormément de recherche pour rénover de la manière la plus correcte possible.

Combien a coûté cette maison et à combien évaluez-vous les travaux ?

Cette maison a coûté 1.5 millions de yen soit environ 11.000 euros, sans compter les frais de notaire.

Après six mois de rénovation, on a dû dépenser plus ou moins la même somme alors que l’on n’en est qu’à la moitié des travaux.
Cependant les travaux les plus importants ont déjà été réalisés donc ce qui reste à faire devrait nous coûter moins cher.

Quand avez-vous acheté la maison et à quel moment avez-vous commencé les travaux ?

Nous avons obtenu la maison fin janvier 2021 et nous avons commencé à nous en occuper le jour même de l’obtention des clés.

Entre le moment de la première visite et le retour favorable du compromis de vente, il ne s’est écoulé que deux jours !

Une semaine après on signait les papiers chez le notaire. C’est d’ailleurs un sujet que l’on aimerait traiter dans une vidéo…

Avant de commencer les gros travaux, on a du vider la maison de tous ses biens et il y avait du boulot !
Même si cette maison n’était pas du tout habitable à ses débuts (pas de place pour dormir, pas de toilette, douche, cuisine, eau chaude, gaz, frigo), on a quand même décidé de s’y installer. Disons que c’était plus simple d’être sur place pour rénover.

Quel délai vous-êtiez vous fixés pour terminer les travaux ?

Lorsque j’avais posé cette même question à mon conjoint le jour où notre offre d’achat avait été acceptée et que l’on fêtait l’événement au champagne, il m’avait répondu « entre deux et trois mois pour tout rénover ».
Sur le moment, j’avais éclaté de rire et félicité son optimisme, et il était effectivement loin de la réalité.

Aujourd’hui on en est à notre sixième mois de rénovation et on pense avoir réalisé le plus gros.
On croise les doigts, je dirais que l’on devrait finir d’ici trois mois.

Avez-vous une aide extérieure (famille, amis, professionnels..) ?

On fait absolument tout nous mêmes. On rénove du matin au soir, sept jours sur sept, en faisant rarement de pauses.
On doit cependant faire appel à l’entreprise de gaz pour ouvrir les conduits car il est interdit de le faire soi-même.
Et on avait également demandé à une entreprise de venir rénover une partie de la toiture que l’on estimait trop dangereux à faire nous-même.
Malheureusement, on s’est fait arnaqué : ils ont sautés délibérément des étapes pour aller au plus vite et au moins cher ! On a d’ailleurs fait une vidéo Youtube à ce sujet.
Suite à cette expérience, on a décidé de ne plus demander aucune aide…

Sauf quand certains de nos amis se sont portés volontaires pour passer un coup de peinture sur les murs… C’était une bonne occasion pour prendre l’apéro après une dure journée de labeur !

Où en sont les travaux ? Et quelle partie a été la plus dure à rénover ?

En six mois, on a vidé la maison de toute ses affaires et il y avait un sacré bordel !
On a également changé une partie du jardin pour le transformer en parking, remplacé des colonnes endommagées par les termites, détruit et reconstruit les toilettes, rénové la salle de bain, crée une salle de douche, rénové l’intégralité de la toiture ( l’avant-toit, les gouttières, les volets..)…
Lorsque j’en parle à mes amis, ils sont surpris de la rapidité à laquelle avancent les travaux, mais pour nous, cela ne va pas aussi vite que nous le voudrions.

Transformation du jardin en parking
Rénovation de la toiture

Aujourd’hui, la priorité c’est d’installer une climatisation si on veut « survivre » pendant cet été, on rénove donc actuellement une chambre.

De tout ce que l’on à fait, la partie la plus dure à rénover, est sans doute la douche. D’une manière générale, toutes nos rénovations se sont avérées difficiles car c’était notre première fois. Mais faire la douche à été un véritable challenge car il fallait la construire de A à Z (sol, mur, plomberie, électricité…), ce qui à demandé énormément de recherche et de temps de réflexion. 

Avez-vous eu des mauvaises surprises avec cette maison ?

Haha oui et je pense que l’on n’est pas au bout de nos peines !
Je ne sais que choisir entre les termites, un sol incliné, de l’eau marron dans les canalisations, des fuites d’eau ou des fissures sur les murs externes de la maison.
Il n’y a rien d’insurmontable et cela ne nous fait pas peur.
Ceci dit, on a aussi eu de bonnes surprises au cours du grand nettoyage… On envisage de faire une vidéo sur les petits trésors que l’on a découvert !

Vous avez une chaine Youtube où vous postez des vidéos sur l’avancée des travaux… Pour quelles raisons avez-vous eu envie de partager ces vidéos ?

Il y a plusieurs raisons.
Au Japon, il est très commun de faire construire une maison plutôt que d’acheter d’occasion contrairement à chez nous. Du coup, de nombreuses maisons qui sont dans un état plus que correct et qui sont fonctionnelles, se retrouvent détruites. On a envie de montrer que l’on peut rénover plutôt que de détruire.

La seconde raison est qu’il existe beaucoup de vidéos de rénovation sur Youtube et on a appris énormément de ces Youtubeurs Japonais, on s’est dit pourquoi ne pas faire la même chose mais en y ajoutant une pointe de mélange culturel et une petite dose de divertissement.

On voudrait transmettre la même inspiration que celle que l’on a eu grâce à ces Youtubeurs. Cela nous ferait plaisir si nos vidéos pouvaient aider d’autres personnes à acheter des vieilles maisons et les rénover.

Puis, on souhaite montrer que même en n’étant pas des professionnels mais juste des amateurs, c’est tout à fait possible de réaliser ce que l’on fait. Et si certains veulent se lancer dans l’aventure alors il faut foncer !

Que vous a apporté cette expérience ?

Bien plus que je ne l’aurai imaginé et bien plus que de rénover une maison et faire face aux imprévus…
Cette expérience m’a permis de faire une introspection de soi, voir ce dont je suis capable et jusqu’où je peux aller.
Il faut une force physique pour les travaux mais aussi une force mentale car on travaille sans arrêt et on vit dans un minimum de confort. Jusqu’à peu, nous n’avions ni douche ni toilette, et on dort et mange dans ce chantier !
Et de temps à autre il y a bien sûr quelques prises de tête avec Monsieur !
Mais cela fait partie de l’aventure.

Mon conjoint, quand à lui, estime que c’est un bel apprentissage de vie. Il n’a pas été facile de vider cette maison de tous ces biens, on jetait littéralement la vie de quelqu’un à la poubelle. Le fait de voir des photos de famille, des diplômes, des cadeaux jamais ouverts, des vêtements… C’est impressionnant tout ce que l’on peut accumuler dans une vie, des tas d’objets conservés dans leurs emballages d’origines… Cela fait réfléchir et donne envie d’être minimaliste.
On apprends également beaucoup sur le travail du bois, les méthodes utilisées à l’époque, c’est vraiment enrichissant.

Connaissez-vous l’histoire de cette maison et pourquoi a-t-elle été abandonnée en l’état ?

Pas vraiment. Mais il faut savoir qu’il est très commun pour une famille vivant à la campagne de voir ses enfants grandir et partir vivre dans les grandes villes. Après la mort des parents, les enfants trop occupés dans leurs vies ne se consacrent plus à leur maison d’enfance et l’abandonne ainsi.
C’est ce qui est sûrement arrivée à cette maison abandonnée depuis plus de dix ans.

As-tu des regrets ?

Concernant les rénovations, nous n’avons qu’un seul regret : c’est d’avoir choisi cette entreprise de toiture… même si on a appris de cette expérience.
Me concernant, je pense que le mot regret est un peu fort mais le fait de ne pas voir mes amis et ma famille autant que je le souhaiterais me peine profondément.

Avec ton mari, avez-vous d’autres projets ?

Des tas ! Le prochain sur la liste après cette rénovation c’est de rentrer en France. Un énorme projet qui me tient à cœur, car cela fait trois ans et demi que je n’ai pas mis les pieds en France.. J’ai clairement besoin de recharger mes batteries, retrouver mes racines, avoir des débats avec mes amis et manger autant de fruits que je le souhaite sans me ruiner !!

Puis par la suite peut-être rénover un bâtiment industriel pour le transformer en maison ou rénover la vieille maison de la grand-mère de mon conjoint. Enfin on verra bien ! Rien n’est encore décidé…

Dernière question : quels sont tes endroits préférés au Japon ?

Mes endroits préférés… sont ma salle de bain et mes toilettes ! On est tous tellement habitués à ce genre de confort qu’on ne se rend pas compte combien c’est essentiel.

Plus sérieusement, il y a un endroit qui m’a particulièrement affecté… Lorsque je suis arrivée pour la première fois au Japon, j’ai commencé mon périple par l’ile de Kyushu, l’une des quatres îles principales du Japon. Mais le Japon, comparé au reste de l’Asie à été un voyage bien différent pour moi. J’ai eu beaucoup de mal à trouver mes repères…

Après deux semaines de « baroude », je me suis retrouvée sur l’Ile de Yakushima (connue pour avoir inspirée Hayao Miyazaki pour le film Princesse Mononoke). Je m’étais installée dans une petite guesthouse (chambres d’hôtes) peu connue des touristes et j’y ai rencontré la patronne que tout le monde appelait Nee-san (Grande-soeur en français). Il y avait quelques étrangers et beaucoup de japonais et j’y ai ressenti une grande solidarité, c’était un endroit très chaleureux. De plus, l’ile est majestueuse. Cet endroit et les personnes de la guesthouse m’ont permis de me ressourcer, de repenser à ma manière de voyager pour mieux m’adapter au Japon. C’est vraiment un lieu qui m’a marqué.

Merci Darumatcha DIY pour ce témoignage et bon courage pour la suite de votre rénovation ! A bientôt au Japon !

Vous pouvez suivre Darumatcha DIY sur les réseaux sociaux :

Instagram (FR&EN): https://www.instagram.com/darumatcha.diy/

Twitter (JP) : https://twitter.com/DarumatchaD

Youtube : https://www.youtube.com/c/DarumatchaDIY

Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100068777564793

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s